Les 7 Jours de la Création
décrits dans la Bible
furent sans doute
de très très longs « Jours »
de plusieurs millénaires

Les Livres Sacrés, tels que le Popol Vuh des Anciens Mayas-Quichés, la Bible des Chrétiens ou la Torah des Hébreux, décrivent la Création du Monde et la Terraformation de notre planète. La Torah et la Bible, dans la Genèse, précisent même que cette Terraformation a été réalisée en Sept Jours. Il est évident que le chiffre sept est ici symbolique et que ces Jours de la Création n'ont rien à voir avec notre petite semaine humaine si ce n'est pour lui donner un fondement social: six jours de travail et un jour de repos.

Il est admis aujourd'hui par tous les scientifiques spécialistes de la Terraformation que celle-ci n'a pu être réalisée que sur plusieurs millénaires, voire même sur des dizaines de millénaires ou plus... Des études très sérieuses faites aujourd'hui par l'homme du 21ème siècle en vue de terraformer la planète Mars puis de la coloniser, parlent en effet de durées de l'ordre de 10 à 20000 ans pour ces fameux Sept Jours.

La planète Mars telle que les sondes spatiales terrestres la découvre actuellement ... 
Est-elle devenue ainsi à la suite d'un cataclysme dans un passé lointain ?
AU COMMENCEMENT

Un jour, nous dit la Bible, le groupe de Créateurs découvre la Terre informe et vide, sur le lieu du chaos. De quel chaos s'agit-il ? La Terre est-elle dans cet état à la suite d'un cataclysme cosmique comme l'affirme Velikovsky ?

Si l'on fait le parallèle avec l'état de la planète Mars où l'on voit des volcans géants, tel Olympus Mons qui, avec ses 21 km de haut et ses 550 km de diamètre est le plus grand du système solaire, ou le canyon de Valles Marineris, une gigantesque tranchée de 5000 km de long, 120 de large et 11 de profondeur, on peut effectivement se poser la question.

Le Popol Vuh ajoute : « tout était en suspens, tout n'était que calme et silence, il n'y avait ni homme, ni animal, ni herbe, ni forêts, seul le ciel existait ». La vision que nous offrent aujourd'hui les sondes en orbite autour de Mars nous donne une idée de ce que le groupe de Créateurs a vu en découvrant la Terre au commencement.

Quel cataclysme cosmique dans un passé lointain a t-il créé sur Mars le canyon de Valles Marineris, cette gigantesque tranchée de 5000 km de long, 120 de large et 11 de profondeur ?
PREMIER JOUR

Le groupe de Créateurs rétablit la lumière à la surface de la planète pendant le Premier Jour. Le ciel avait sans doute était obscurci par les poussières dues au cataclysme cosmique.

Dans la Bible, la Genèse explique cette action : « 1:3 - Alors les Élohîms dirent : Qu'il y ait la lumière! Il y eut la lumière. 1:4 - Et les Élohîms séparèrent ici cette lumière et ici cette obscurité. 1:5 - Et les Élohîms proclamèrent la lumière jour, et l'obscurité ils l'appelèrent nuit. Et il y eut un soir, et il y eut une aube ».

Le Popol Vuh raconte la même chose : « L1:C1:P10 - C'est ainsi que Tepeu et Gucumatz se réunirent et discutèrent de ce qu'ils devaient faire pour qu'il y ait de la lumière. L1:C1:P11 - Et ils parlèrent ainsi : que la lumière soit, que l'aube paraisse dans le ciel et sur la Terre ».

Le canyon de Valles Marineris vu du sol sur la planète Mars. Les paysages de la Terre au Premier Jour devaient avoir cet aspect.
DEUXIEME JOUR

Pour terraformer une planète, il faut établir une coupole atmosphèrique pour pièger la chaleur solaire et favoriser la vie. C'est ce que fait le groupe de Créateurs « 1:7- Et les Élohîms établirent une coupole... 1:8 - Et les Élohîms proclamèrent cette coupole Ciel. ».

Simulation de la terraformation de Mars au niveau de Valles Marineris. La nouvelle atmosphère piège la chaleur solaire. Le sol se réchauffe, la glace fond, l'eau apparaît partout. La Terre à la fin du Deuxième Jour et au début du Troisième devait avoir cet aspect.
TROISIEME JOUR

La coupole atmosphérique a réchauffé la planète et, par effet de serre, fait fondre les glaces,... il y a de l'eau partout. Le groupe de Créateurs intervient : « 1:9 - ...que les eaux s'amassent en un seul endroit et qu'apparaisse le sol. 1:10 - Et les Élohîms proclamèrent le sol Terre et les eaux Mer. »

L'atmosphère s'est purifiée sur la planète Mars et l'on voit les étoiles la nuit dans le ciel. Au Quatrième Jour, les mêmes « luminaires » devaient aussi apparaître dans le ciel de la Terre pendant la nuit.
QUATRIEME JOUR

L'atmosphère s'est purifiée et la nuit les étoiles, ces luminaires du ciel, apparaissent au firmament : « 1:14 à 19 - Et les Élohîms dirent : qu'il y ait des luminaires au firmament des cieux pour séparer le jour de la nuit et qu'ils servent de signes pour les saisons, pour les jours et pour les années. ».

Par implantation d'espèces, croisement et manipulation génétique, la planète Mars est peuplée d'êtres vivants, oiseaux et poissons. Au Cinquième Jour, l'atmosphère et les mers de la Terre ont sans doute été ainsi ensemencées d'êtres vivants par le groupe de Créateurs.
CINQUIEME JOUR

Par manipulation génétique, le groupe de Créateurs peuple le ciel et les eaux : « 1:20 à 23 - Et les Élohîms dirent : que les eaux grouillent d'êtres vivants, et que des oiseaux volent au-dessus de la Terre... D'une part les animaux aquatiques, d'autre part les oiseaux. Et ils leurs dirent: Fructifiez et multipliez vous. ».

La terraformation de la planète Mars est terminée et les hommes peuvent la coloniser... Au Sixième Jour la Terre était devenue un Paradis pour les êtres vivants qui la peuplaient.
SIXIEME JOUR

La Terre est devenue un véritable Paradis. Son peuplement se poursuit par la création des mammifères et de l'homme. Le groupe de Créateurs continue ses implantations d'espèces, ses croisements et ses manipulations génétiques : « 1:24 - Et les Élohîms dirent : que cette Terre produise âme de vie selon l'espèce, bestiaux, bestioles, bêtes sauvages, chacun selon son genre. 1:26- Et ils dirent: Faisons l'humanité à notre image et elle prévaudra sur tous les êtres vivants. 1:27 - Et ils créérent cette humanité à leur image : mâle et femelle ils les ont créés. Le Popol Vuh décrit la même chose.

Ainsi la planète Mars pourrait être terraformée, comme l'a été la Terre au commencement, alors que le ciel était encore en suspens.
SEPTIEME JOUR

Dans la Bible il est dit que, au Septième Jour, le groupe de Créateurs chôma : « 2:1 - C'est ainsi que furent achevé les cieux et cette Terre, avec toute leur ordonnance. 2:2 - Et les Élohîms conclurent au 7ème jour l'ouvrage qu'ils avaient accompli. Et ils cessèrent au 7ème jour toute l'œuvre qu'ils avaient accomplie. 2:3 - Et les Élohîms consacrèrent le 7ème jour car ils s'étaient arrêtés de créer. 2:4 - Tel fut le commencement des cieux et de la Terre, quand ils furent créés ».

Le Popol Vuh ajoute : « L1:C1:P16 - Ainsi, au commencement, la Terre fut formée avec les montagnes et les vallées; les cours d'eau furent divisés, les ruisseaux coururent librement entre les collines, et la mer fut séparée quand les hautes montagnes apparurent. L1:C1:P17 - C'est ainsi que la Terre fut créée, c'est ainsi que tout fut formé par le Coeur du Paradis,... alors que le ciel était encore en suspens, et que la Terre émergeait des eaux. Ainsi ils achevèrent leur ouvrage, après l'avoir pensé et médité ».

Comme la Torah (ou la Bible issue de la Torah), le Popol Vuh décrit la création du Monde. Si l'on fait la comparaison des deux récits on découvre une description étrangement semblable de la « formation » de la Terre, mais celle du Popol Vuh paraît beaucoup plus poétique que celle de la Torah.

Dans les deux cas, les textes parlent d'un « groupe de Créateurs » et non d'un Créateur unique: ce sont les Élohîms dans la Torah, et le Créateur, le Fabricant, Tepeu, Gucumatz, les Grands Ancêtres dans le Popol Vuh.



  Livres Numériques (eBooks) sur ce sujet

Cliquez ICI pour acheter cet essai édité en livre électronique, format Kindle Amazon 
Enquête sur la Création du Monde.
Notre planète aurait-elle été terraformée par des êtres inconnus venus de l'espace et du temps ?

Comme la Torah (ou la Bible chrétienne issue de la Torah), le Popol Vuh des Mayas-Quichés raconte la Création du Monde. Les deux récits font une description étrangement semblable de la « formation » de la Terre. Dans les deux cas, les textes parlent d'un « groupe de Créateurs » et non d'un Créateur unique: ce sont les Élohîms dans la Torah, et le Créateur, le Formateur, Tepeu, Gucumatz, les Grands Ancêtres dans le Popol Vuh.

Le Popol Vuh fait un rapport détaillé de la façon dont, au moment de la Création, notre planète aurait été terraformée par des êtres inconnus que l'auteur de cet essai nomme les « dieux ingénieurs ». Il est intéressant de noter à ce sujet que, depuis plusieurs décennies, des études scientifiques sont menées par des chercheurs ingénieurs en vue de « terraformer » ainsi la planète Mars.

L'auteur présente dans ce livre numérique les recherches et les différentes hypothèses faites actuellement sur ces mystères et sur des objets insolites venus de l'espace et du temps. Pour lire un extrait du livre Le Popol Vuh au format pdf, cliquez sur PDF.
Pour commander en ligne ce livre numérique, cliquez sur votre monnaie: EUR, GBP, USD, CAD, BRL, INR, JPY


<