web hit counter

Le Mystère de Dendérah
article sur la science secrète
des anciens égyptiens


une enquête dans les souterrains du temple de la déesse Hathor

revue 5000 ANS D'HISTOIRE MYSTERIEUSE. article sur le Mystère de Dendérah paru dans la revue 5000 ANS D'HISTOIRE MYSTERIEUSE.

Le temple de Dendérah aurait été construit il y a environ 3000 ans. Comparé aux autres monuments des bords du Nil, il ne semble pas très ancien. Il n'a jamais été achevé, mais Grecs et Romains l'ont modifié en 54 avant JC. On y vénérait la déesse Hathor dont le nom allégorique signifie « demeure du Soleil ». La métaphore est claire. Hathor symbolisait la lumière et l'énergie. Dans l'Egypte antique, la déesse Hathor représentait les énergies cosmiques et était considérée comme la mère de toute vie sur la Terre.

Les bas-reliefs des chambres souterraines du temple de Dendérah montrent d'étranges objets d'apparence technique. Ces images gravées dans la pierre laissent à penser que les initiés de l'ancienne Egypte connaissaient l'éclairage électrique ou avaient expérimenté d'étranges techniques de résurrection. Le Mystère de Dendérah est l'une des grandes énigmes de la civilisation égyptienne.

L'article paru dans la revue « 5000 ans d'histoire mystérieuse », correspond à une récente enquête de l'auteur dans les souterrains du temple de la déesse Hathor à Dendérah.

Cette enquête et ses conclusions sont décrites dans un livre numérique écrit par l'auteur et publié en français et en anglais. Ce livre est diffusé par Amazon (voir ci-dessous).

  Livres Numériques (eBooks) présentant les recherches et les hypothèses sur ces sujets

La science secrète de l'ancienne Égypte
Une installation de résurrection décrite dans les souterrains de Dendérah ?

Situé sur la rive ouest du Nil, le temple égyptien de Dendérah est à l'écart des grands circuits touristiques. Ce temple daterait des temps mythiques des « Serviteurs d'Horus », sortes de demi-dieux qui précédèrent les pharaons humains il y a près de 5000 ans. La plupart des visiteurs ne savent pas qu'il renferme dans ses souterrains des images représentant d'étranges artefacts. Ces images sont gravées depuis des millénaires et ces artefacts semblent issus d'un savoir inconnu.

L'origine de ces images souterraines est incertaine et semble beaucoup plus ancienne que le temple actuel, qui date de l'époque ptolémaïque. S'agit-il de la représentation d'un savoir caché des prêtres et des initiés de l'antique Héliopolis? Selon les inscriptions relatant la fondation du temple de Dendérah, son plan s'inspire de très vieux documents datant des « Premiers Temps de l'Égypte ». Ce temple fut ensuite embelli et restauré au cours des siècles suivant une chaîne sacrée jamais interrompue.

L'auteur présente dans ce livre numérique les recherches et les différentes hypothèses faites actuellement sur ces objets insolites.
Pour commander en ligne ce livre numérique, cliquez sur votre monnaie: EUR, GBP, USD, CAD, BRL, INR, JPY


Un mystère historico-religieux
Des traces d'une fantastique résurrection imprimée sur le lin d'une étrange relique ?

Entre 1307 et 1314, sous le règne du roi de France Philippe le Bel, eut lieu le célèbre et terrible procès des Templiers. Au cours de ce procès, les inquisiteurs accusèrent les Templiers d'adorer en secret une « tête » mystérieuse. Sous la torture, un chevalier templier, Raoul de Gizy, avoua avoir adoré une tête barbue qui ne pouvait être contemplée qu'après une longue initiation et pendant quelques instants seulement. De quoi s'agit-il?

Est-ce le « Baphomet » vénéré par les Templiers pendant leurs cérémonies secrètes d'initiation? Est-ce le « Mandylion » connu aussi en Orient sous le nom d'image d'Édesse? Est-ce le « Suaire de Turin » montrant sur du lin l'image d'un homme de face et de dos qui témoignerait d'une fantastique résurrection? L'auteur essaie de décoder ce mystère historico-religieux à partir de divers documents et d'une étrange image sculptée au 14ème siècle par des Moines Rouges (les Templiers étaient appelés ainsi en Bretagne). Ce « Mandylion Templier », désigné ainsi par l'auteur, a été retrouvé en Septembre 2001 sur un petit calvaire au lieu-dit du « Champ de la Croix Rouge » non loin d'une ancienne commanderie templière sur le Menez-Hom, en Bretagne (France).

Pour commander en ligne ce livre numérique, cliquez sur votre monnaie: EUR, GBP, USD, CAD, BRL, INR, JPY


© Copyright 5JL4172 - Cirac  - Tous droits réservés