web hit counter
Pour vous permettre de découvrir son livre
« L'oeuvre du Vieux Moine »
l'auteur vous propose d'en parler avec lui.


L'auteur Rudy Cambier  L'oeuvre du Vieux Moine

Présentation du livre et comptes-rendus de lecture

Première de couverture de L'oeuvre du Vieux Moine - Tome 1 - Le dernier chemin des Templiers

ISBN: 2892393221
EAN: 978-2892393224
Éditeur: éditions Louise Courteau
Date de parution: 25/02/2010
Langue: français
Nombre de pages: 314
Format: 215x140x30
Poids: 350 g
Reliure: broché

| AUTEUR | EDITEUR | LIBRAIRIES |

« L'oeuvre du Vieux Moine » par Rudy Cambier
Tome 1 - Le dernier chemin des Templiers

Cet ouvrage est réellement passionnant pour ceux qui aiment la belle écriture manipulant avec dextérité le vocabulaire et la truculence du langage, l'histoire du Moyen Âge en Europe et en Orient, et bien évidemment pour tous les réels passionnés de Quêtes Templières.

De plus en plus de personnes portent intérêt au travail de ce linguiste érudit, même si sa thèse peut paraître déroutante, car il avance de manière étayée que Nostradamus a volé/emprunté le manuscrit des Centuries en l'abbaye cistercienne de Cambron (en Hainaut), et les a édités à son nom, comme prophéties, alors qu'il ne s'agissait, au départ, que d'un texte extrêmement bien construit, en Picard , relatant des faits passés ou présents à l'époque du moine écrivain Ivo de Lessinis, le début XIVe siècle...

Le but premier étant de transmettre dans le temps un lourd secret, correspondant au cheminement ultime des derniers Templiers libres de France, venant se réfugier dans une abbaye située hors de portée juridique de Philippe IV le Bel, pour y soustraire les archives parisiennes du Temple...

éditions Louise Courteau
ISBN: 978-2-89239-322-4

Comptes-rendus de lecture sur « L'oeuvre du Vieux Moine »
de Rudy Cambier

Si au tout début j'ai douté d'aimer ce livre, je me suis vite laissée prendre dans la magnifique écriture de son auteur qui sait parfaitement vulgariser son sujet (même si je doute que ce fut exactement son souhait). Son humour rend moins lourd toutes les connaissances qu'il essaie de nous faire passer... Avis complet

Certains professeurs d'université belge, dont une professeure de littérature et un ingénieur agronome s'étaient faits fort de réfuter la thèse de Rudy Cambier, chacun dans leur domaine de prédilection, mais c'est le contraire qui s'est produit, ils ont non seulement confirmé cette théorie, mais aussi trouvés eux-mêmes de nouvelles preuves. L'une dans l'analyse des Centuries elles-mêmes et l'autre dans la datation, grâce à un programme très performant d'astronomie et d'une connaissance approfondie de l'histoire médiévale...

Selon Rudy Cambier, le véritable auteur des centuries n’est pas Nostradamus mais le 15ème abbé de la grande abbaye cistercienne de Cambron, c’est-à-dire Yves de Lessines. "Le Vieux Moine" indique le chemin à suivre pour retrouver les biens cachés du Temple, en nommant les lieux, voire en décrivant leurs particularités. La multiplicité des toponymes, toujours en usage aujourd’hui dans le Pays des Collines à cheval sur Flandre et Hainaut, est l’un des arguments majeurs de la démonstration de Rudy Cambier. Conservé pendant deux siècles dans la bibliothèque abbatiale, le manuscrit du Vieux Moine fut volé au 16ème siècle par un visiteur provençal, un certain Nostradamus. Au bout du chemin était Rudy Cambier. Après avoir lu ce livre, vous ne verrez plus Nostradamus comme avant ! En novembre 1990, Rudy Cambier entrait dans le labyrinthe à chausse-trappes des « prophéties » de Michel Nostredame. Tout de suite, il éventa un premier piège : le Provençal du 16ème siècle, qui publia les centuries sous le nom de Nostradamus, fournissait un produit bizarrement concocté : une langue du 16ème mais avec de lourdes scories d’ancien français du temps du Moyen-Âge. Deuxième piège : dans le salmigondis d’un Provençal du sud baragouinant le français se cachaient des mots picards, et même pire : des mots flamands, germaniques, encore plus au nord. Pire que tout : ces mots-là, manifestement, Nostradamus n’en avait pas compris le sens ! Quelque chose clochait ! C’est de ce premier constat que toute la recherche de Rudy Cambier est partie. Qui démontre quoi ? Que les centuries ne sont pas des prophéties. Que c’est un livre d’histoires et d’une histoire en particulier : celle, sous forme d’énigme, de l’Ordre du Temple et de sa destruction par Philippe le Bel, un vendredi noir de 1307. Les Templiers, raconte l’auteur, avertis à temps, ont pu sauver leurs archives, leurs précieuses reliques et une partie de leur « trésor ». Très logiquement, ils les ont transportés hors des territoires du roi de France, dans une de leurs propriétés du Nord, une enclave située au coeur de ce qu’on appelait La Terre des Débats, à portée de la protection de l’abbaye cistercienne de Cambron. Rudy Cambier est philologue et médiéviste.


Pour en parler avec l'auteur, veuillez lui transmettre ci-dessous
vos questions, votre message, votre email


Toutes ces informations sont indispensables à l'auteur
pour engager le dialogue uniquement avec vous.
Elles ne seront pas publiées sur internet.
Votre livre existe t-il en version électronique (e-book, liseuse) ?
Avez-vous vécu ce que vous racontez ?
Votre livre existe t-il dans d'autres langues ?
Avez-vous un autre livre en cours ?
Avez-vous publié d'autres livres ?
Avez-vous écrit des articles sur les sujets abordés dans votre livre ?
Faites-vous des recherches, des conférences ou des interviews sur ces sujets ?
Participez-vous à des salons du livre ?
Faites-vous des séances de dédicace ?
Puis-je vous écrire pour discuter de ce livre avec vous ?
Veuillez envoyer un message personnel à l'auteur
Veuillez donner votre email pour la réponse
exemple: monnom@mondomaine.fr
ou
Toutes ces informations sont indispensables à l'auteur
pour engager le dialogue uniquement avec vous.
Elles ne seront pas publiées sur internet.

© Copyright 5JL4172 - Cirac  - Tous droits réservés